Bonjour à vous toutes.

Avez vous passé un bon week end ? Le mien est bien triste.

Nous avions déjà terminé l'année 2018 avec le décès d'un proche parent dans la famille qui nous a tous énormément affectés et attristés, et pour moi seule maintenant 2019 ne commence pas mieux.

Vous connaissez Cana, j'en ai souvent parlé dans mes articles

 

Cana 29 juin 2018

Cana venait depuis longtemps me rendre visite, manger aussi, et depuis environ 2 ans avait élu domicile dans le grand chalet de mon jardin confortablement aménagé pour qu'il y soit bien et heureux.

Il avait une maitresse, une voisine d'en face, mais avait finalement préféré vivre chez moi.

Cana ne voulait jamais rentrer dans la maison et aimait par dessus tout sa liberté et son indépendance. Il parcourait des kilomètres dans ma ville et s'arrêtait par ci, par là pour dire bonjour aux personnes qui l'avaient bien accueilli, mais il ne manquait généralement pas les repas du matin et du soir à la maison et son câlinou de Patty, puis il allait dans son chalet pour dormir !

Oh bien sûr il a parfois découché pour courir après les filles... d'ailleurs il a dragué "Maman" et il était l'un des 2 Papas des chatons venus au monde dans le chalet au printemps, vous vous rappelez, je vous les avais présentés ?

 

20180601_165600-1  

   20180601_170139-1

20180710_161546-1-1

20180913_141931-1-1-1    

20180913_141938-1-1-1

Cana venait de temps à autres passer du temps avec ses petits, sans doute pour leur apprendre quelques trucs, comme ici : si tu ne manges pas ta soupe tu ne grandiras pas !

Les mois ont passé, les bébés ont grandi avec une Maman très proche d'eux et attentive, et un Papa gentil mais grand vadrouilleur qui poursuivait son bonhomme de chemin car Maman, de toute façon, veillait à ce que tout se passe bien !

Cette fin d'année je me suis fait du souci, depuis Noël je ne voyais plus mon Cana qui ne venait même pas pour manger et ne dormait plus au chalet. Que lui est il arrivé depuis Noël ? Je n'en saurai jamais rien !

Mais aujourd'hui dimanche 6 janvier 2019, à 11h30, j'ai vu mon Cana arriver au jardin en vascillant, très amaigri. Je suis tout de suite allée à la cuisine chercher son plateau et, quand je suis arrivée sur la terrasse, Cana était sur le flanc, avait de gros problèmes respiratoires, avait vomi et était frigorifié. Dans l'instant suis allée chercher une couverture polaire, l'ai mis dedans avec précaution et l'ai amené à la maison. Il s'est laissé faire en me regardant et sans chercher à partir. J'étais totalement paniquée et sous le choc, je ne savais pas quoi faire. J'ai appelé tout de suite un vétérinaire à domicile venu rapidement. Il a fait à Cana des piqures antibiotiques, anti inflammatoires, et anti vomitif. Là encore mon Cana s'est laissé faire sans réagir, sans forces. Il m'a dit de le garder bien au chaud. Il pensait qu'il avait sans doute pris froid, que son état s'était aggravé, mais m'a dit qu'il n'était pas impossible qu'il ait la leucose féline. Je devais donc aller demain chez ma vétérinaire pour une prise de sang et le vérifier.

Je suis restée près de Cana tout le temps, je lui ai parlé doucement pour le rassurer et fait de légères caresses sur son front, tout en lui disant que toute la tribu s'inquiétait pour lui (ce qui était le cas d'ailleurs, ils étaient tous derrière la porte à se demander ce qui se passait), que je voulais qu'il guérisse vite, que je l'aimais de tout mon coeur et qu'il devait se reposer et reprendre des forces pour aller mieux très vite. Ses yeux si doux et pleins d'amour me regardaient fixement, il écoutait ce que je lui disais, et d'un coup il a voulu se lever, il ne savait plus comment se mettre pour respirer. J'ai rappelé immédiatement le vétérinaire qui avait quitté ma maison seulement 1 heure avant. Il a dit qu'il revenait de suite. Complètement angoissée et paniquée, j'ai appelé Ingrid pour qu'elle me rejoigne. J'ai mis un bras autour de Cana sans le serrer, pour qu'il s'apaise, et lui ai parlé à nouveau, je ne savais pas quoi faire d'autre. Quand Ingrid a sonné à la porte quelques minutes plus tard, Cana était entrain de s'en aller, et quand le vétérinaire est arrivé c'était hélas fini. Il était 14h30.

Je suis en larmes en vous écrivant ce soir, car je suis consciente que Cana devait sentir la fin arriver et qu'il a fourni un ultime effort afin de revenir tant bien que mal pour mourir ici, là où il pourrait partir en paix, dans la douceur et l'amour, là où il savait qu'il serait aimé et cajolé jusqu'au bout. Je n'oublierai jamais son regard plein de douceur et de reconnaissance quand je lui parlais, il a voulu me faire ce dernier cadeau avant de partir.

C'est trop dur à vivre, trop dur !

Cana et Maman n'ont jamais pu être vaccinés car ils n'ont jamais voulu entrer dans une caisse de transport pour aller chez le vétérinaire. Mes chats de la maison le sont tous, fort heureusement, car la leucose est contagieuse pour les autres félins. Mais si Maman a eu des contacts avec Cana récemment il est plus que probable qu'elle l'ait aussi. Tout dépendra si elle est porteur sain ou non m'a dit le vétérinaire. Je ne veux pas revivre ça avec Maman, alors, s'il vous plait, faites une petite prière avec moi pour qu'elle ne l'ait pas.

J'ai les yeux gonflés, ils me font mal, et j'ai de la fièvre tant j'ai pleuré.

Cana, comme tous mes autres chats, de dedans ou de dehors, sont des membres de ma famille à part entière. Je les aime tous de tout mon coeur. Tous ont été là pour moi quand j'allais mal et que j'en avais besoin. Tous, sans exception, venaient me voir, posaient leurs pattes sur mes genoux ou se frottaient à mes mollets, comme pour me dire : "on est là, ne sois pas triste, on est près de toi" !

Merci de votre présence et de votre attention, je sais que ce message est long et pas gai du tout, mais j'avais besoin de vous confier tout ça.

Gros bisous à vous toutes.

Patty

 

20171029_160437-1-3-1

 

DSCN0027

 

DSCN8332

 

DSCN0041

 

20190106_130936

Sa toute dernière photo encore en vie.